Programme 13-17 ans de la Maison des Jeunes de St-Brevin

Publié le 05 Juin 2018

Programme 13-17 ans de la Maison des Jeunes de St-Brevin

Pour cet été, la Maison des Jeunes de Saint-Brevin propose un programme d'activités survitaminé !
Avec des sorties chaque semaine : Indian forest, Laser Game, escalade, Parc des Naudières, accrobranche...
Des temps forts à ne pas manquer comme un tournoi de Bubble Bump, une initiation au sabre laser, un fun ball challenge, un grand jeu viking...
Des soirées pour tous les goûts : Concert, soirée barbecue, soirées jeux, soirée radio, soirée jeux vidéo, soirée cabaret...
Et bien sûr des ateliers cuisine, des ateliers créatifs, du sport...

Inscriptions à partir du vendredi 15 juin de 17h à 21h30 à l'Espace Boby Lapointe, puis sur les horaires d'accueil.
Le PASS est obligatoire pour s'inscrire aux activités (disponible sur le web ou à la Maison des Jeunes).

Renseignements au 02 40 27 29 22 ou sur pole.jeunesse@cc-sudestuaire.fr

Vacances d'été au Club 10-12 ans de St-Brevin

Publié le 31 Mai 2018

Vacances d'été au Club 10-12 ans de St-Brevin

Le programme d'été du Club 10-12 ans est disponible, avec deux mois de sorties, de grand jeux et d'activités en tous genres.
Une programmation riche et variée, qui vous feront passer des vacances inoubliables !

Inscriptions à partir du vendredi 8 juin de 16h30 à 22h, à l'Espace Boby Lapointe à St-Brevin.

Le PASS est indispensable (6€ l'année). Il est conseillé de se remplir au préalable le dossier d'adhésion.

Plus d'information : 02 40 27 29 22 / pole.jeunesse@cc-sudestuaire.fr

Assainissement non collectif : une étude inédite sur le fonctionnement des installations d’assainissement non collectif en France

Publié le 12 Octobre 2017

Assainissement non collectif : une étude inédite sur le fonctionnement des installations d’assainissement non collectif en France

Les eaux usées domestiques font l’objet d’une gestion réglementée avant leur rejet, après traitement, en milieu naturel. Sur le territoire national, 12 à 15 millions de personnes ne sont pas raccordées à un réseau collectif de collecte des eaux usées. Elles ont alors l’obligation de s’équiper d’une installation d’assainissement non collectif (ANC) (coût moyen en 2017 : 9 000 €). Cela représente près de 5 millions d’installations aujourd’hui en France.

Coordonnée par Irstea, une étude scientifique sur le suivi in situ de ces installations a été réalisée de 2011 à 2016 sur le territoire national à partir d’un échantillonnage de près de 250 installations afin d’évaluer la qualité des eaux usées traitées par ces dispositifs d’ANC pour être rejetées au milieu naturel.

Depuis 2009, la nouvelle réglementation a permis la mise sur le marché de nouveaux dispositifs d’ANC. Ils sont aujourd’hui plus de 50 à être agréés. En 2011, l’Onema (intégré depuis au sein de l’Agence française pour la biodiversité) a financé Irstea pour la réalisation d’un programme de suivi technique in situ des installations d’ANC (traditionnelles ou agréés) en condition réelle de fonctionnement chez les particuliers. Cette étude a évalué une trentaine de dispositifs traditionnels ou agréés, dont une vingtaine ont pu être qualifiés selon 2 critères :

  • la qualité des eaux usées traitées (21 dispositifs qualifiés)
  • la fréquence des opérations d’entretien « curatif »  (19 dispositifs qualifiés)

Des seuils de référence permettant de classer un dispositif comme satisfaisant ont été définis dans l’étude. Avec 246 particuliers volontaires et 1448 visites réalisées sur 22 départements, ce sont plus de 75 000 données qui ont été recueillies. L’analyse statistique de ces données, tenant compte de la diversité des installations, montre que seulement 5 des 21 dispositifs qualifiés sont satisfaisants quant aux seuils de référence « qualité de l’eau ». Si l'on intègre aussi le critère « fréquence d’entretien », seuls 3 dispositifs (sur 18 qualifiés sur les 2 critères) sont satisfaisants.

Une synthèse de l'étude est disponible ICI.